AccueilMarc Delouze
 

Marc Delouze

 

Marc Delouze

Né à Paris. Vit entre La Goutte d’Or (Paris) et la Fécamp. Poète et voyageur « par la force des choses ». Premier recueil en 1971, Souvenirs de la Maison des Mots, (précédé de Par  manière de Testament, préface d'Aragon). 

Quelques années plus tard, se refusant à "faire le poète", s'installe dans un silence éditorial d'une vingtaine d'années, pendant lesquelles il travaille à la recherche de nouveaux supports d'expression poétique, liés à la Cité d'aujourd'hui : spectacles de rue, poésie musicale, interventions diverses...et, en 1982, il crée l'association Les Parvis Poétiques, qui organise des événements, des festivals, des expositions sonores, des lectures-spectacles, etc. 

Créateur et animateur du Festival Permanent des poésies dans le 18è arrondissement depuis 1990. Co-fondateur et conseiller littéraire du festival de poésie Les Voix de la Méditerranée, à Lodève.

 

 

Par manière de testament (extrait)

 

 « Voici cette voix neuve que j’écoute grandir, s’affermir, triompher d’elle-même : un premier livre, à mes yeux, demeure après cette longue vie, toujours une chose émouvante, une naissance de l’homme… ce Marc Delouze dont il faut apprendre le nom, comme d’autres fois on apprit Nerval ou Rimbaud. Ah, je vous en prie, ne dites pas que j’exagère ! N’entendez-vous pas combien j’aime ces poèmes, et qui aime exagère‑t‑il jamais ?

Quelque chose ici commence. Quelque chose dont je ne verrai point la fin. Mais que je me hâte de prédire, avec les dernières forces de mon âge. »

Aragon (préface à Souvenirs de la Maison des  mots, 1971)

 

 

Art Poétique

 

Je suis poète par la force des choses

Par la force des mots notre main sur les choses

Par la force des liens qui m’unissent aux choses

Pour chaque chose un lien

Pour chaque mot une main

De multiples aspects revêt ma paume     et ses secrets

S’inscrivent en statues comme bouddhas énigmatiques

De théorique en théorique l’ongle a de la peine

à tracer la zébrure du temps qui passe

 

et me menace la fêlure des mots

comme la fragilité d’un papier consumé

 

 

 

Tél/Fax  00 33 (0)1 42 54 48 70 -  06 74 82 25 55 -
Courriel : parvis@free.fr

 

 

 

©2010 Les parvis poétiques / Marc Delouze - conception et réalisation Créacteurs-Studio - plan du site - mentions légales -